Le skipper LE SKIPPER Tommaso Massari

Tommaso Massari est un skipper très expérimenté avec plus de 30 années de voile à son tableau en mer Méditerranée et Caraïbes. C’est également un expert en mécanique et entretien. Sa passion pour la mer l’a conduit à choisir cette profession tout jeune et il a grandi sur les vagues. Il possède licence de plongée et certificat de premier secours. Il est aussi musicien, joue de la bass et de la guitare électrique.

Apprenez à connaître Tommaso

« Ma toute première expérience fut sur un bateau en aluminium de 10,50 m de longueur, construit par un ami proche. Je me rappelle encore l’excitation du premier voyage et la première fois que j’ai vu l’île de Ponza s’approcher à l’aube. Depuis lors, lorsque je réfléchis à moi-même, je vois un homme en mer. C’était étrange et en même temps très naturel de changer d’attitude envers les choses : celles demeurées à terre commençant à m’ennuyer, j’ai suivi les vagues avec enthousiasme vers la plus belle aventure de ma vie. J’ai commencé par restaurer un bateau nommé « Sérénité », un sloop de 11 mètres, avec lequel j’ai traversé la mer Tyrrhénienne de long en large : l’île d’Elbe, Giannutri, la Corse, la Sardaigne, Ponza, Palmorola, Ventotene, Ischia, Capri, Procida, les îles éoliennes, les îles de la mer Egée. Ensuite je suis allé en Grèce, naviguant entre le détroit de Messine, avec un arrêt à Scilla (à ne pas manquer !), le golf de Tarante, Ste-Marie di Leuca, Otrante et d’autres… Après quelques années de Grèce je me suis dirigé vers le nord, vers Ortona, où je me suis fixé pour quelques années, faisant de la voile le long de la côte croate, du lunaire Komati à Dubrovnik, entre des centaines d’îles incluant la fameuse Hvar, Korcula (lieu de naissance de Marco Polo), le parc national de Mljiet. Durant l’hiver 2002 j’ai consacré mon temps à la restauration d’un Bénéteau Océanis 440 avec lequel j’ai voyagé de nouveau en Croatie et au Monténégro jusqu’en 2005. En juillet, je suis reparti en Grèce où je vis à présent la plus grande partie de l’année et où j’ai basé mon entreprise de charters avec le nouveau Bénéteau Cyclades 50.5 « Big Mama ». D’ici, de temps à autre, je navigue en mer Egée, en Turquie et à Malte. C’est à présent la cinquième année que je passe une partie de l’hiver dans les mers chaudes des Caraïbes où je conduis un catamaran charter entre la Martinique et les Grenadines. Naviguer sur l’océan Atlantique a été une autre étape importante de mon expérience de marin. D’un certain côté, c’est plus facile que le bateau que j’ai en Méditerranée, mais d’un autre côté c’est plus stimulant, à cause des longues distances séparant les îles.

J’espère vous voir prochainement à bord. »

                                              Tommaso